La gratitude des gens et la gentillesse ne connaissent pas de limites

Dans nos jours, il existe encore des personnes qui ont de la pitié et de la volonté d’aider les autres gens et les autres animaux qui avaient besoin de soin et d’attention spéciale des gens. Dans cette histoire, on rencontre un âne qui était très fatigué, car toute sa vie il avait porté des charrettes.

Son patron avait décidé finalement de le libérer de ces obligatoires. Un sanctuaire l’avait adopté et il avait mis à soigner ce pauvre animal.

Au début le pauvre âne ne pouvait pas se tenir bien début, mais peu à peu le brave homme avait réussi à le protéger et le surveiller. L’âne, qui s’appelait Noriko, se sentait à l’aise et il avait pu surmonter ses difficultés de la vie. 

Et, heureusement, le vieil âne avait été retrouvé sa liberté et était pris en charge par le sanctuaire. Le gentil homme avait réussi à vaincre la confiance de Hamoriko.

Au début, il était tant maigre et fatigué, l’animal ne pouvait pas bien marcher, et même les muscles de ses jambes étaient si faibles.

Il n’avait pas d’appétit. Mais ce brave homme avait fait tout son possible pour que le pauvre animal se sentait à l’aise.

Peu à peu, l’âne avait pu se tenir du pois. Avez-vous aimé cette histoire ?

 

Notez l'article
( No ratings yet )
Vous avez aimé l'article ? Partager avec des amis